Nouvelles du jardin de Quentin – Mai 2011

Dans la serre, la chaleur excessive d’avril a fait sécher radis et blettes, les derniers restes de l’hiver. Les maraichers en ont profité pour tout nettoyer afin de procéder aux plantations des solanacées (tomates, poivrons, piments, aubergines) et des concombres qui égayeront nos paniers cet été.

En plein champ, plusieurs lots de pommes de terre, de choux, carottes, épinards, courgettes, salades, poireaux, oignons ont été plantés.

Les fèves arrivent à maturité, les premières pommes de terre fleurissent (aïe aïe les doryphores ! Le traitement à base de bactéries en viendra-t-il à bout ?). Les salades sont magnifiques.

image

 

Les premiers épinards seront finis dans nos paniers début mai et il faudra attendre pour les suivants.La présence de larves de coccinelles, mangeuses de pucerons est une preuve, s’il en faut, de l’absence de produits chimiques.

image

Les courgettes sont prometteuses.

Les carottes, et les choux avancent. Mais ils sont gênés par la chaleur inhabituelle de ce printemps. Au printemps, on plante des variétés de printemps !.. C’est-à-dire des variétés qui ne craignent pas le froid et l’humidité, de là à apprécier la chaleur et le sec ??…Ils croissent mais lentement.

CAROTTES :

image

De belles fanes bien tendres

image

et un beau début de racine…

CHOUX :

image

En avril ….

image

En mai (chou pointu)

Il reste de l’aillet et … des poireaux mais prêts à fleurir, pourquoi ne pas essayer de manger les cannes, ces asperges du pauvre ?

image

Les lapins sont toujours là, mais affaiblis. Le furetier en a attrapé 4 seulement ; on pense qu’avec les chaleurs ils sont sortis des terriers. Philippe a commencé à mettre des grillages mais … Peut-être qu’Aurore organisera un chantier pour que les amapiens fabriquent des cloches grillagées à poser sur les jeunes plants (les tendres recherchés par les lapins).

Pour les plants, Aurore fait une partie de ses semis à partir de graines conservées. C’est tout un travail et ce n’est pas sans risque. Elle achète donc l’autre partie mais pour la qualité elle va sans doute changer de fournisseur.

Mais vous l’avez compris, la grande inquiétude maintenant c’est le temps, trop chaud et trop sec qui semble vouloir durer. Le niveau des réserves d’eau baisse très vite.

image

La réserve d’eau a baissé de 10 cm en une semaine

Cette situation, si elle dure, peut même aller jusqu’à compromettre nos paniers d’hiver. En effet, on va bientôt planter toutes les cucurbitacées (potiron, courge spaghetti…), panais…

Merci à tous les amapiens qui viennent apporter leur soutien.

 

Rédigé par Hélène Espigat coordinatrice d’une autre AMAP en contrat avec Aurore et Philippe.

1 commentaire

  1. Très bonne idée, cette note nous donnant des nouvelles du jardin. A lundi pour un nouveau panier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *